C’est une question à laquelle j’ai trouvé une réponse après avoir fait plusieurs erreurs coûteuses au plus grand plaisir de mes anciens clients qui ont bénéficié de mes talents pour pas grand chose.

Quand j’ai commencé à mon compte, je venais de quitter un emploi et j’avais aucune idée de combien charger à mes clients. Je me suis basé sur ce que je connaissais qui était mon salaire de l’heure en tant qu’employé et je l’ai augmenté de quelques dollars. Je me disais que c’était la meilleure façon de faire puisque c’était la seule que je connaissais et je voulais des clients rapidement.

Un an plus tard, l’heure des comptes est arrivée. J’ai dû déclarer mes revenus en tant que travailleur autonome enregistré. N’ayant aucune expérience en comptabilité, j’ai décidé de demander l’aide d’une comptable. La première chose qui m’a frappé, ce sont les frais pour faire affaires avec une comptable. La deuxième chose qui m’a frappé a été au moment de recevoir mon rapport d’impôts. Lorsque j’étais employé, j’avais l’habitude de recevoir un remboursement. Et pour la première fois, je devais verser une somme importante au Gouvernement. C’est à ce moment que j’ai eu ma révélation: je ne faisais pas vraiment d’argent selon la façon dont je facturais mes clients. J’ai vu trois options s’offrir à moi, soit j’arrête mon passe-temps qui me coûte cher, soit je travaille plus d’heures par semaine ou soit j’augmente mon taux horaire.

C’est plus facile de réduire son taux horaire que de l’augmenter.

Avec résistance et par peur de perdre des clients, j’ai décidé d’augmenter mon taux horaire parce que je voulais rester à mon compte et que je travaillais déjà beaucoup trop d’heures par semaine. Après avoir doublé mon taux horaire, j’ai réalisé que c’était plus facile de demander plus cher à de nouveaux clients que d’essayer d’expliquer mon augmentation à mes clients actuels. Pour la plupart, ils ont accepté sans argumenter, ce qui m’a amené à me demander pourquoi je ne l’avais pas fait plus tôt.

Taux horaire plus élevé ne signifie pas plus payant.

L’année qui a suivi, j’ai vécu la même expérience. Au moment, de recevoir mon rapport d’impôts, j’apprenais que je devais encore plus d’argent que l’année précédente. J’étais en colère après ma comptable puisqu’elle m’annonçait la mauvaise nouvelle, mais je savais bien que j’étais le seul responsable et que je devais améliorer ma façon de faire.

Un vrai casse-tête

Jusqu’à maintenant, mes connaissances en comptabilité se limitaient à 30 minutes par année dans le bureau de la comptable qui essayait de m’expliquer ma situation avec des termes tels que rentabilité, marge bénéficiaire, profit, dépenses, coût d’opérations, taux d’imposition, revenu brut, revenu net, etc. Quand elle me parlait de tout cela, la seule chose que j’avais en tête à ce moment, c’était la dette que je devais rembourser au Gouvernement et je me demandais comment j’allais faire pour le payer.

La formule magique

Quelques semaines plus tard, j’ai commencé à m’intéresser d’un peu plus près à la comptabilité. Première chose simple que j’ai comprise, c’est que pour connaître mon revenu net (combien je fais en réalité dans mes poches), je devais calculer mon revenu imposable en soustrayant mes dépenses sans les taxes (étant tout ce dont j’ai besoin pour livrer mes services à mes clients) à mon revenu brut sans les taxes (étant tout ce que je facture à mes clients). Ensuite, je devais enlever à mon revenu brut mon taux d’imposition selon ma tranche de revenu.

Voici la formule pour calculer mon revenu net

Calculer combien je fais de l’heure en réalité

Je vais utiliser à titre d’exemple un taux horaire de 100,00$ et calculer mon revenu net du dernier mois.

Maintenant, je veux savoir combien il me reste dans mes poches pour chaque heure que je charge à mes clients. Il me suffit de prendre mon revenu net et de le diviser par le nombre d’heures que j’ai travaillé dans le dernier mois.

Et voilà, je sais qu’en réalité, je fais 54.25$ de l’heure.

C’est variable

  • Les dépenses, car si livrer mes services fait en sorte que je dois dépenser davantage pour, par exemple, acheter un nouveau portable, alors mon revenu net diminue;
  • Le taux d’imposition, car si je change de tranche de revenu, mon taux d’imposition augmente et fait diminuer mes revenus nets;
  • Le dernier et non le moindre, je dirais même le plus important, chaque heure non facturée que j’investis pour aider un client.

J’espère que ce que je viens de te partager t’aidera à y voir plus clair sur combien tu fais de l’heure en réalité et à être profitable.
A+
JF

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.